Comment pouvons-nous vous aider ?

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées à notre service support.

Veuillez noter que notre support Livi ne peut répondre à des questions d'ordre médical.
Nous vous recommandons pour cela de réserver une consultation depuis votre compte Livi.

  • Puis-je obtenir un arrêt de travail avec un psychiatre sur Livi ?

    Oui. 

    Comme lors d’une consultation en présentiel avec votre médecin habituel, le psychiatre sur Livi évaluera votre condition et déterminera si un arrêt de travail est adapté. Il vous prescrira alors le cas échéant un arrêt qui ne pourra jamais excéder une durée de 3 jours. Ce dernier vous sera envoyé par le médecin sur votre boîte de réception Livi après la consultation. 

    Respectueux du parcours de soins coordonné et partenaire de votre médecin traitant et des structures de soin sur votre territoire, le médecin ne pourra par ailleurs jamais vous prescrire de prolongation à l’arrêt initial, et ce quelle que soit sa durée.

  • Je n'ai pas reçu mon arrêt de travail suite à ma consultation, que faire ?

    Vous venez de consulter un médecin sur Livi et vous n'avez pas reçu votre arrêt de travail ?

    Vous n'avez aucune raison de vous inquiéter, l'arrêt de travail nécessite une démarche administrative de la part du médecin. 

    Pour en savoir plus, ou dans le cas d’un délai de plus de 24h pour sa réception, n’hésitez pas à  contacter notre support à l'adresse suivante support@livi.fr qui se chargera de vous répondre dans les meilleurs délais.

     

  • Est-il possible d'obtenir un arrêt de travail sur Livi ?

    Oui.

    Comme lors d’une consultation en présentiel avec votre médecin habituel, le médecin sur Livi évaluera votre condition et déterminera si un arrêt de travail est adapté. Il vous prescrira alors le cas échéant un arrêt qui ne pourra jamais excéder une durée de 3 joursCe dernier vous sera envoyé par le médecin sur votre boîte de réception Livi après la consultation. 

    Respectueux du parcours de soins coordonné, et partenaire de votre médecin traitant et des structures de soin sur votre territoire, le médecin ne pourra par ailleurs jamais vous prescrire de prolongation à l’arrêt initial, et ce quelle que soit sa durée.